Retour ACADÉMIE du Chien +ZEN Icone rubrique L'academie

Des informations pratiques, sur une multitude de sujets liés à la vie du chien avec vous. Un classement facile par mot clé et par ordre alphabétique !

DICTIONNAIRE   cliquez sur une des lettres du clavier

D

Dents

: Les dents sont à surveiller de près car elles peuvent être fragilisées ce qui peut engendrer des complications très invalidantes.

La plaque dentaire est un dépôt formé par des bactéries, qui s'associent à la salive et à des résidus alimentaires. En général, la plaque s'accumule sur la face externe des dents. Si la plaque dentaire n'est pas éliminée, elle se mélange aux minéraux présents dans la salive pour former du tartre en durcissant. Ce tartre peut être à l'origine d’inflammation des gencives. C'est l'une des principales causes de la mauvaise haleine.

Le tartre s'accumuler entre les gencives et les dents, pour former des poches et des abcès où prolifèrent les bactéries qui peuvent entraîner : de la douleur, la chute de dents, le saignement des gencives, des difficultés lors de la mastication, et des infections des reins, du cœur et du foie.

Il faut donc habituer votre chien très tôt au brossage, d’abord avec les doigts, ensuite avec une brosse et un dentifrice adaptés.

Divagation

La divagation des animaux peut être source d'accidents (circulation,morsures...), de dégradation de biens privés ou publics, voire de diffusion de maladies. Il est donc interdit de laisser divaguer les animaux domestiques et les animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité.

Est considéré comme en état de divagation tout chien qui, en dehors d'une action de chasse ou de la garde ou de la protection d'un troupeu, n'est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel ou qui s'est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d'une distance dépassant 100 mètres.

Douleur

Le chien peut-il communiquer sa souffrance ? La réponse est, bien sur, « oui », et cela est exprimé par les attitudes plus que les sons. On peut même dire que, hormis la douleur vive et brutale qui peut tirer d’un animal un cri, le chien qui souffre ne produit pas ou plus de son du tout, se recroqueville sur lui-même et attend patiemment que cela passe. son appétit est altéré  Il agit ainsi pour éviter toute manipulation ou contact qui pourrait le faire souffrir davantage. Certaines douleurs répétitives sont exprimées différemment, comme les douleurs des voies urinaires : le chien se met à gémir très souvent, en particulier lorsqu’il essaie d’émettre des urines et qu’il ressent une brûlure. Les cervicalgies (douleurs des vertèbres cervicales) chez le chien se manifestent souvent par des cris brefs lorsqu’un mouvement involontaire vient relancer la douleur.

Soyez attentifs, les signes émis par les chiens sont nombreux et peuvent être des signaux d’alarme.