ACADÉMIE / Dossiers Icone rubrique Académie du Chien +ZEN

THÈMES


Comportement

L’observation et la prise en compte des comportements du chien sont indispensables à la construction d’une relation équilibrée avec lui. Les instincts naturels des chiens sont en effet à comprendre pour les orienter, les modérer ou les encourager. Trouvez dans ces textes les informations, conseils et témoignages qui vous y aideront.

Fotosearch
imprimer
Partager
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Comportement

Accueillir un chien adulte

C’est décidé : vous allez accueillir un chien déjà adulte et souhaitez tout faire pour qu’il s’intègre au mieux dans son nouveau foyer !

Par Irène Sautelet – www.CANICLASS.com

Pour commencer, si vous avez la possibilité de choisir le jour de sa venue, prévoyez de l’accueillir à l’aube d’un week-end ou pendant vos congés, de façon que la transition se fasse sans trop de heurts.

Vous aurez ainsi du temps pour faire connaissance, votre présence et votre calme le rassureront, il sentira qu’il peut se reposer sur vous.

Un coin à lui

Préparez-lui un coin, un peu à l’écart, avec une couverture ou un coussin, où il pourra se réfugier à sa guise, et veillez à ne jamais l’y déranger. En effet, s’il n’est pas à l’aise avec les enfants ou les cris, par exemple, il est préférable qu’il ait une solution de repli où il se sente en sécurité pour lui éviter toute réaction de défense.

De bonnes bases pour une relation saine

Un examen général du chien chez votre vétérinaire est indispensable, comprenant notamment une radiographie du thorax et une échographie de l’abdomen.

Notez qu’il faudra au moins 3 à 6 mois avant que le chien ne révèle sa personnalité. Parfois inhibé à son arrivé, le chien adulte nouvellement adopté prend souvent de l’assurance au fur et à mesure qu’il se sent intégré dans la famille. Prévoyez cela en lui apprenant les règles de votre maison dès le début, dans la bonne humeur.

A son arrivée, votre chien peut s’attacher à une personne de la famille, souvent celle qui le nourrit, comme pour se rassurer. Profitez alors de son attention et sa réceptivité pour lui apprendre les bonnes manières que vous souhaitez qu’il acquière.

Si vous ne souhaitez pas qu’il monte sur le canapé, détournez son attention au moment où il s’apprête à y grimper et mettez-y des cartons quand vous n’êtes pas là pour surveiller. Anticipez ses actions de façon à ne pas avoir à les corriger et à entrer en confrontation.

De même, s’il vient vers vous spontanément, dites-lui « viens », lorsqu’il s’assoit ou se couche, dites  « assis » ou « couché » de façon qu’il associe les mots aux comportements.

Si vous êtes constant, cohérent et juste du point de vue du chien, il comprendra plus vite ce que vous attendez de lui. En revanche, l’énervement et les punitions incomprises inquiètent le chien, peuvent déclencher chez lui des réactions de défense, et empêcher une relation de confiance de s’établir. C’est pourtant nécessaire pour la bonne harmonie de votre couple humain / chien. Il faut bien entendu que tous les membres de la famille procèdent de la même manière à son égard.

L'importance de la récompense

Récompensez tous les bons comportements du chien afin de le guider dans la bonne voie, à l’aide de ce qu’il préfère : la balle ou le jouet pour un chien joueur ou des friandises pour un chien gourmand (attention à ne pas abuser pour éviter les risques d’embonpoint !). Servez-vous de ses récompenses préférées à chaque fois que vous voulez obtenir quelque chose de lui, d’abord en les lui montrant, puis en les cachant.

Une fois le chien devenu plus fiable, vous pourrez récompenser de façon aléatoire. Vous obtiendrez un chien qui coopère avec entrain et avec qui il est inutile de répéter les choses !

La propreté

Suivant son passé et son degré d’émotivité, il est possible que votre chien s’oublie chez vous. Sortez-le le plus souvent possible les premiers jours, afin qu’il n’ait pas d’autre choix que de se soulager dehors, et récompensez-le à chaque fois qu’il fait ses besoins à l’extérieur.

Ne le corrigez pas lorsqu’il fait à l’intérieur, il n’a pas connaissance des nouvelles règles humaines en pratique chez vous et ce serait donc injuste pour lui. La patience et la constance sont les mots clés pour apprendre ou réapprendre à un chien à être « propre ».

La solitude

La solitude est parfois difficile à gérer pour certains chiens. Pour aider votre compagnon, commencez par des absences très courtes (10 minutes) et augmentez la durée progressivement, si le chien se comporte bien. A chacun de vos départs, que vous vous absentiez pour 5 mn ou plusieurs heures, comportez-vous toujours de la même manière, en évitant le rituel des adieux, en partant normalement sans attirer son attention. Vous pouvez lui laisser les friandises qu’il adore, en vrac, ou dans un jouet creux. Cela lui permettra de s’occuper et de considérer vos départs d’une façon moins négative.

Les balades

De belles balades, en suivant des itinéraires variés, permettront à votre chien de se détendre et seront l’occasion de renforcer votre complicité. Chaque fois que cela est possible enlevez lui la laisse.

Enfin, pratiquer une activité avec son chien, toujours dans la bonne humeur, que ce soit de la randonnée, de l’agility, du fly-ball ou encore de l’obé-rythmée, permettra de renforcer votre lien et d’améliorer l’écoute de votre chien, tout en lui offrant une dépense physique, adaptée à ses besoins, qui l’aidera à être calme à la maison.