ACADÉMIE / Dossiers Icone rubrique Académie du Chien +ZEN

THÈMES


Relations Homme / Chien

Vivre avec un chien, élever des enfants avec des chiens, côtoyer des chiens dans sa vie quotidienne…  sont autant d’occasions de construire sérieusement une relation équilibrée respectant à la fois les besoins naturels du chien et les exigences  de notre vie en société. Trouvez dans ces textes les informations, conseils et témoignages qui vous y aideront.

imprimer
Partager
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Relations Homme / Chien

Enquête nationale sur la médiation animale

UNE ENQUETE DE LA FONDATION ADRIENNE ET PIERRE SOMMER COMMENT LES FRANÇAIS VOIENT LA MEDIATION ANIMALE ?

Si la médiation animale est en effet une discipline largement pratiquée aujourd’hui par les professionnels des secteurs médico -social, social, éducatif et judiciaire, elle a encore peu d’échos auprès du grand public, même si les bénéfices liés aux interactions humain–animal sont très largement ressentis dans la population.

L’enquête réalisée par Opinionway (*) à la demande de la Fondation A et P Sommer confirme que les Français sont très largement convaincus des effets bénéfiques de la relation Homme-animal. Certes, seuls 57% d’entre eux savent que la médiation animale constitue une discipline à part entière, mais c’est presque unanimement qu’on reconnaît aux compagnons domestiques ou familiers leur capacité à venir en aide aux personnes en difficulté. Ce quasi plébiscite ne signifie pas pour autant que les Français ont une vision béate de la médiation animale qui ne serait guidée que par l’affection : la grande majorité d’entre eux (84%) estiment que la pratique nécessite l’intervention d ’un professionnel de la santé ou de l’action sociale pour être efficace.

 

 MA1.PNG

 

MA2.PNG

MA3.PNG

 

EN RESUME :  Le concept de médiation animale est inscrit dans l’inconscient collectif des Français. Alors même qu’ils n’en connaissent que très mal le nom, de manière spontanée ou assistée, ils ont le sentiment profond qu’une telle discipline d’interaction homme - animal existe.

 De fait, ils perçoivent de manière très positive cette discipline de médiation, qui s’adresse pour eux à de nombreux publics en difficulté, et notamment les personnes âgées, ou atteintes de maladies, physiques ou mentales. Les publics en difficulté de réinsertion, détenus, jeunes en difficulté, apparaissent comme des cibles moins prioritaires mais néanmoins pertinentes.

 L’attention des Français pour les bénéfices des dispositifs de médiation n’est pourtant pas dotée d’œillères : la grande majorité d’entre eux a conscience de la nécessité de l’implication d’un professionnel dans le dispositif. Afin de pouvoir garantir une continuité du dispositif, ils privilégient pour la médiation des animaux pouvant demeurer proches de la famille et de son quotidien (chiens, chevaux, chats).

(*) Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1078 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus , constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Les interviews ont été réalisées les 30 et 31 mai 2016.

 « Sondage OpinionWay pour Fondation Adrienne et Pierre Sommer »