ACADÉMIE / Dossiers Icone rubrique Académie du Chien +ZEN

THÈMES


Soins

Le bien-être des chiens, et donc leur bon équilibre à la fois physique et psychique, passe par les soins de base que vous devez impérativement leur prodiguer. Il s’agit de prévention des maladies, d’alimentation, de sport, de toilettage, d’aménagement du foyer… Vous trouverez dans ces textes les informations, conseils et témoignages qui vous aideront à tout prendre en compte.

imprimer
Partager
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Soins

Indispensable EAU

« L'animal doit disposer en permanence d'eau propre et fraîche. »

 

Derrière cette allégation systématiquement retrouvée sur les sacs de croquettes, se cache un problème complexe. L'eau de boisson doit certes être abondante, disponible mais elle devrait être choisie en fonction de critères médicaux (composition chimique) et sanitaires (présence de polluants ou de microbes).

 

De l'eau en abondance

L'eau est le premier des nutriments indispensables à la vie. Elle participe aux grandes fonctions, véhicule certains nutriments et tous les déchets. Elle représente 2/3 du poids corporel avec des variations selon l'âge et l'embonpoint. Dans l'organisme, l'eau est l'objet d'un équilibre permanent entre apports et pertes (évaporation cutanée, respiration, urines, selles...) : l'animal boit spontanément de l'eau quand il ressent la sensation de soif. Il en ingère plus lorsqu'il mange une alimentation sèche (croquettes) que lorsqu'il reçoit une alimentation déjà humide (boîtes, repas « maison »). Théoriquement, chaque calorie ingérée doit être accompagnée d'un millilitre d'eau. Certaines maladies (diabète, insuffisances rénale ou hépatique...) modifient la quantité d'eau bue. Certains animaux arrivent difficilement à adapter leur consommation à leurs besoins - chats mangeurs de croquettes qui se prédisposent de ce fait aux problèmes urinaires (cystites, calculs). Toute modification de la quantité d'eau bue peut être considérée comme un signe d'appel de maladie et doit motiver une consultation vétérinaire.

 

De l'eau potable

Les chats semblent souvent attirés par l'eau de pluie et les chiens aiment parfois consommer l'eau des flaques...Ceci n'est pas sans danger ! L'eau peut être contaminée de microbes ou de polluants, voire transmettre des maladies telle la leptospirose. Le choix d'une eau de boisson doit donc respecter les critères de potabilité retenus pour l'espèce humaine. En France, l'eau du robinet est en général potable mais, comme les eaux de source, elle ne peut revendiquer de propriété favorable à la santé, contrairement aux eaux minérales. On reproche souvent à l'eau du robinet son odeur de chlore ou la présence éventuelle de nitrates. Les eaux « dures » sont toutefois susceptibles d'apporter des sels minéraux bénéfiques à la santé (calcium, magnésium...), parfois plus que les eaux en bouteilles. L'eau adoucie doit être proscrite car elle contient des taux élevés de sodium. Il faut y penser avant de remplir la gamelle de Médor ou de Minet au robinet.

 

De l'eau choisie par le vétérinaire

Le thermalisme, si prisé par les humains, trouverait son origine aux confins des soins aux animaux : à Dax, un chien perclus de rhumatismes aurait retrouvé sa vitalité après avoir été jeté dans l'Adour par son maître... un légionnaire romain ! Les eaux minérales sont probablement bénéfiques à nos compagnons ! Si on souhaite offrir au quotidien et à tous les âges de la vie une eau agréable à boire, il faut la choisir faiblement minéralisée et dépourvue de nitrates : pourquoi pas une eau minérale ou une bonne eau de source ? Dans certaines situations médicales, donc après avis du vétérinaire, des eaux minérales peuvent répondre partiellement à des besoins nutritionnels spécifiques (magnésium, fluor, calcium). Cependant les eaux bicarbonatées sodées, favorables à la digestion, sont généralement gazeuses et ne sont pas utilisées chez les animaux. Elles risqueraient aussi d'apporter trop de sodium si elles étaient bues tous les jours. En cas d'insuffisance rénale ou de volonté de stimuler la diurèse, on choisira une eau à très faible concentration en sels minéraux qui favorisera le drainage tissulaire et l'élimination des déchets métaboliques. Plus une eau est pure, plus elle aide à l'élimination des toxines produites par l'organisme. Enfin, lors de troubles urinaires (calculs), le choix est plus délicat car il faut tenir compte des apports de sels minéraux de l'eau mais aussi de son acidité.

 

De l'eau bien présentée

Le choix du bol à eau est aussi important, surtout pour les chats. Évitez les gamelles en plastique ou en métal qui risquent de corrompre le goût de l'eau. Préférez un récipient en verre ou en porcelaine. Ajoutez-y éventuellement un filet de lait...

 

 Des boissons spécifiques ?

Ces dernières années, des eaux de boisson pour chiens et chats ont été mises sur le marché, avec plus ou moins de succès. Il s'agit en général d'eaux aromatisées (au bœuf, au poulet, au bacon...). En fait, elles n'apportent pas réellement d'effet positif pour la santé. Pour les chats, des boissons lactées aromatisées sont depuis plus longtemps proposées. Elles présentent l'avantage d'être mieux tolérées par le tube digestif car elles sont appauvries en lactose.