ACADÉMIE / Dossiers Icone rubrique Académie du Chien +ZEN

THÈMES


Soins

Le bien-être des chiens, et donc leur bon équilibre à la fois physique et psychique, passe par les soins de base que vous devez impérativement leur prodiguer. Il s’agit de prévention des maladies, d’alimentation, de sport, de toilettage, d’aménagement du foyer… Vous trouverez dans ces textes les informations, conseils et témoignages qui vous aideront à tout prendre en compte.

fotolia
imprimer
Partager
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Soins

La rage : une menace disparue ou pas ?

Officiellement déclarée indemne de rage canine depuis 2010, la France n’en est pas moins toujours en risque. En effet, la maladie est présente partout dans le monde  et bien que rares, des cas de chiens porteurs de la rage importés illégalement ont été constatés sur le territoire français.

La rage, maladie virale contagieuse, affecte le système nerveux des carnivores sauvages et de tous les mammifères, sauvages ou domestiques y compris l’Homme. Certaines espèces sont devenues les principaux porteurs dans différentes zones du monde. En Europe et en particulier en France, le renard est le principal animal porteur capable de propager la maladie.

Si on pense souvent au chien comme vecteur de propagation, notamment à l’homme, le chat peut l’être aussi. En effet, son mode de vie autonome, augmente le risque de rencontres avec les renards. Les rongeurs peuvent être infectés par la rage mais, en général, ils meurent rapidement et jouent rarement un rôle dans l’extension  des épidémies.

Le virus diffuse dans l’organisme par le système nerveux,  jusqu’au cerveau dans lequel  il se multiplie et fait des dégâts. En fin de cycle de la maladie, le virus est très présent dans les glandes salivaires. Il pénètre et se propage dans l’organisme lors d’un simple contact avec les muqueuses (nez, bouche, yeux), le léchage d’une plaie ou une morsure. Le virus est très sensible à la chaleur, aux désinfectants et même aux détergents légers comme notre bon savon de Marseille.

En cas de morsure par un animal inconnu, même a priori sain et sans symptôme apparent de maladie, lavez la plaie immédiatement et longuement au savon puis consultez un professionnel de santé. N’oubliez pas qu’il n’y a pas de traitement pour  cette maladie, et qu’une fois les symptômes déclarés elle est toujours mortelle, y compris pour l’homme !  Cependant, la période d’incubation qui précède l’apparition des symptômes est relativement longue pour l’homme, cela  permet en général de pratiquer une thérapie post exposition efficace si elle est bien suivie.

La période d’incubation chez nos animaux est assez variable en fonction de l’espèce, de la souche du virus mais aussi de la localisation de la morsure. Plus le point d’entrée du virus est proche de la tête, plus l’incubation est courte. En moyenne, elle est de 15 à 30 jours pour un chat et de 15 à 60 jours pour un chien.

On distingue deux types de rage :

La rage «furieuse» : l’animal devient agressif ou peureux et salive beaucoup. Son comportement change ainsi que les sons qu’il émet. L’animal finit par avoir des difficultés à se déplacer puis se paralyse. La mort survient dans les 4 à 5 jours.

La rage «paralytique» : les symptômes sont moins caractéristiques mais la paralysie est la terminaison finale quelle que soit la forme.

Des campagnes de vaccination massive des renards par voie orale (lâché d’appâts) ont permis de faire régresser fortement ce fléau.

Le moyen le plus sûr de se protéger, tant pour l’homme que pour l’animal, est la vaccination des chiens et des chats. Elle se pratique dès l’âge de 3 mois, en une seule injection, puis les rappels annuels.

Attention lors de la première vaccination, la période de validité du vaccin ne commence que 21 jours après son administration. En cas d'oubli ou de dépassement de la date du rappel, le protocole doit  être repris depuis le début.

La preuve de la vaccination antirabique figure sur le document d’identité (passeport) de votre animal qui vous sera délivré par votre vétérinaire, à la condition que l’animal soit d'abord identifié. Grâce à la vaccination, son passeport et son identification, vous protégez votre animal et vous-même contre la rage. La vaccination antirabique et certaines formalités sont obligatoires en cas de voyage à l’étranger, il faut les anticiper. Sachez aussi qu’en cas de contact avec un animal enragé, la loi impose l’euthanasie d’un chien ou d’un chat s’il n’est pas valablement vacciné et identifié,

En conclusion, le vaccin antirabique empêche votre animal de mourir de la rage, d’être euthanasié en cas de contact avec un animal enragé et vous protège vous et votre famille. Vous hésitiez… N’hésitez plus, demandez conseil à votre vétérinaire.