ACADÉMIE / Dossiers Icone rubrique Académie du Chien +ZEN

THÈMES


Soins

Le bien-être des chiens, et donc leur bon équilibre à la fois physique et psychique, passe par les soins de base que vous devez impérativement leur prodiguer. Il s’agit de prévention des maladies, d’alimentation, de sport, de toilettage, d’aménagement du foyer… Vous trouverez dans ces textes les informations, conseils et témoignages qui vous aideront à tout prendre en compte.

Fotolia
imprimer
Partager
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Soins

Les progrès de la gériatrie

Le chien est devenu un membre à part entière de la famille. L'amélioration des conditions de vie, la médicalisation croissante et la qualité de l'alimentation ont permis une augmentation forte de leur espérance de vie.

Il faut toutefois constamment observer votre animal pour déceler certains troubles liés la vieillesse, parfois difficile à déceler, afin de les traiter au plus tôt.

La médicalisation

Tout au long de sa vie, votre chien a besoin de soins et d'hygiène. Lorsqu'ils existent, les vaccins constituent un rempart efficace contre les maladies contagieuses. Enfin les traitements prescrits par le vétérinaire sont une arme efficace contre les maladies déclarées.

En vieillissant, votre animal aura besoin de soins plus fréquents : sa peau, ses yeux, ses oreilles nécessiteront de plus fréquentes toilettes. Les organes clés pourront subir des dommages : pour être efficaces les traitements devront être initiés précocement d'où l'intérêt des visites annuelles chez le vétérinaire. Celui-ci saura vous conseiller un traitement de soutien du cœur pour votre chien qui tousse, un traitement antalgique contre les douleurs arthrosiques de votre vieux labrador et une alimentation adaptée à d’éventuels problèmes urinaires.

On peut identifier 7 principales maladies de l’animal âgé : l’insuffisance cardiaque, les dysendocrinies (troubles hormonaux : diabète, hypothyroïdie, maladie de Cushing…), les tumeurs (mammaires chez la femelle, de la prostate chez le mâle), l’insuffisance rénale, les métrites et prostatites, les affections des yeux (cataracte, sclérose cristallinienne…) et enfin les maladies neurologiques (paralysie).

Le maître mot est bien la surveillance. Un animal peut cacher ses souffrances et ne parle pas. Surveillez les moindres changements dans son comportement, ses déplacements, son aspect, et  parlez-en à votre vétérinaire lors de bilans de santé annuels dès que votre animal est âgé. C’est l’occasion de poursuivre ses vaccinations et vermifugations, actes essentiels, de détartrer ses dents, et de déceler des signes de maladies qui, si elles sont traitées précocement, peuvent souvent être vaincues grâce aux progrès de la médecine vétérinaire. Tout en garantissant un bien-être durable à votre animal.

Votre chien peut aussi présenter des signes de troubles comportementaux liés à son âge. Il est normal qu’il soit plus calme, qu’il dorme plus, qu’il puisse être plus irritable parfois et moins tolérant. Mais le chien peut être atteint de dépression d’involution (ou alzheimer du chien) dont les conséquences sont beaucoup plus graves. Il se coupe de son environnement, se renferme sur lui-même, souffre d’anxiété, et finit par perdre tous ses apprentissages.

Encore une fois, plus ces troubles sont diagnostiqués tôt, plus votre vétérinaire pourra traiter de façon adéquate et plus le traitement sera efficace sur le long terme. Parlez-lui de vos observations !

L'alimentation

Les chiens doivent bénéficier d'une alimentation adaptée pour vivre bien et longtemps. En premier lieu, assurez-vous de ne pas suralimenter le vôtre : les chiens sont trop souvent en excès de poids. La sédentarité est souvent en cause, alors faites faire de l’exercice à votre animal toute sa vie, même vieux, en adaptant bien sur les efforts à sa condition. Ensuite, l'alimentation doit être adaptée à l'âge, au statut sexuel (stérilisé ou non), au format et à l’activité physique.

Votre vétérinaire peut vous conseiller sur la nourriture de votre animal, surtout s’il est âgé. L'aliment doit permettre à un animal vieillissant de soulager les organes clés (comme le foie ou le rein) en devenant moins riche tout en protégeant l'ensemble de l'organisme des effets du vieillissement, en apportant des antioxydants et d'autres molécules anti-âge.

Toutes les spécificités de votre animal doivent être prises en compte pour son alimentation. Celle-ci doit être, en parallèle des éventuelles prescriptions médicamenteuses du vétérinaire, un élément fondamental de la santé de votre animal âgé.