L'essentiel de l'INFORMATION Icone rubrique L'essentiel de l'Information

DERNIÈRE MINUTE

imprimer
Partager
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Actualités

L'état du marché des animaux de compagnie 2014

La France fait figure de championne en matière de possession d’animaux de compagnie, avec presqu’autant d’habitants que d’animaux. Le marché est très dynamique pour offrir produits et services.

63 millions d’animaux de compagnie vivent aujourd’hui dans les foyers français, de mieux en mieux intégrés dans la vie familiale au quotidien.

Ce sont bien entendu les chiens (9 millions) et les chats (11 millions), mais aussi oiseaux, lapins, rongeurs, poissons, et autres NAC...

 

Il s’agit véritablement d’un marché important car il faut compter environ 800euros de dépenses par an pour un chien en bonne santé. Pour un chat en bonne santé, le budget tourne autour de 600 euros. Ces sommes concernent l'alimentation, les accessoires et l'hygiène, à l’exclusion de l’achat de l’animal lui-même, et des frais vétérinaires. Dans ce budget, l'alimentation représente les trois-quarts du total à elle-seule, sur une consommation totale française de 4,3 milliards d’euros en 2014. L’offre alimentaire évolue vers l’enrichissement des goûts, les formulations de plus en plus précises et adaptées aux besoins individuels des animaux, des portions individuelles pour plus de praticité, les produits naturels voire bio…

Au-delà de ces dépenses de base, la consommation s’oriente de plus en plus vers les accessoires et services aux animaux de compagnie, qui suivent maintenant étroitement les mêmes développements technologiques et de mode que l’on connait pour la consommation humaine : objets connectés, géolocalisation (collier GPS, marquage QR Code…), accessoires électroniques (gamelles intelligentes…), sites internet de rencontres (pour trouver l’âme sœur ou faire des balades à plusieurs), surveillance par web-cam et smartphone…

 

Le commerce traditionnel reste en revanche très prépondérant face au commerce en ligne qui ne représente qu’environ 2% du marché des animaux de compagnie.

 

Chiens et chats sont-ils devenus une vraie cible de consommateurs ?