L'essentiel de l'INFORMATION Icone rubrique L'essentiel de l'Information

DERNIÈRE MINUTE

imprimer
Partager
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Comportement

Certains chiens deviennent des stars !

En plus d'être coach sportif pour chiens, Karina Laproye dresse et dirige aujourd'hui ses acteurs à quatre pattes sur les plateaux de tournage pour la publicité, le cinéma, la télévision, ou encore la mode, la photographie et l'évènementiel.

« Lorsque l'on regarde une séquence avec un chien dans une publicité ou un film, on ne se rend pas bien compte de la quantité de travail qu'il a fallu pour obtenir le résultat qui apparaît à l'écran », explique-t-elle. En effet, avant un tournage, il faut tout d'abord sélectionner le chien en fonction des critères requis, puis le préparer, travailler et répéter chaque scène en s'adaptant aux contraintes du scénario, du story-board ou de l'évènement afin que tout soit parfaitement intégré pour le jour J, et ce toujours dans le respect de l'animal. Un tournage peut nécessiter plusieurs jours, plusieurs semaines, voir plusieurs mois de préparation. « Je travaille souvent avec mes propres chiens», ajoute Karina, « mais aussi avec d'autres chiens dont je connais parfaitement le caractère et les qualités ! ». Tous les chiens ne peuvent pas être de bons acteurs. Pour réussir dans ce métier, il ne suffit pas d'être beau ou d'avoir « une gueule », il faut surtout que l'animal soit parfaitement sociabilisé, équilibré et ait été confronté dès son plus jeune âge à toutes sortes de stimuli. Sur un tournage, il y a beaucoup de bruit, de gens, d'agitation, de caméras, de lumières ; un chien acteur doit pouvoir évoluer au milieu de tout cela sans stress, tout en étant très obéissant et capable de se concentrer pendant de longues minutes.

Le dressage canin est un métier de passion, de patience et de précision... qui peut aussi se révéler être très sportif ! « Il m'arrive de vivre des moments vraiment insolites sur les tournages. Je me suis déjà retrouvée perchée dans un arbre, allongée sous un lit, en bottes au milieu d'un étang ou encore entrain de ramper à 15 mètres du sol avec un chien, cachée derrière un escalier lors du direct d'une émission TV, et ce à l'insu de 6 millions de téléspectateurs, mon défi le plus marquant à ce jour ! »

« Toutes mes méthodes de dressage sont basées sur le renforcement positif », poursuit Karina. Ce dernier vise à féliciter le chien à chaque fois qu'il produit le bon comportement ; cela passe par le jeu, les récompenses, les caresses ou encore les félicitations verbales. « J'apprends également à mes chiens à répondre aux ordres grâce à des signaux muets ; tel geste signifiera ‘assis' alors que tel autre signifiera ‘aboie'. » Sur un tournage, le dresseur doit rester invisible et n'a pas toujours la possibilité de donner les ordres à voix haute pour ne pas gêner le dialogue des acteurs, ce qui complique considérablement son travail.

Karina compte une quarantaine de tournages, séances photo ou événements à son actif ; notamment avec Cheeky, petite Parson Russell de 4 ans, qui ne la quitte jamais ; ou encore ses copains Jack le Parson Russell, Gretchen la Teckel poil dur, Scott le Border Terrier et Elfy le Berger Blanc Suisse. « Les Parsons Russell sont des chiens très énergiques et intelligents. Cheeky a su tirer profit de cette qualité. Elle a une faculté de concentration exceptionnelle, capable de répéter une scène jusqu'à la perfection, au point d'en bluffer toute l'équipe sur un tournage, y compris des réalisateurs chevronnés ! Elle donne vraiment l'impression qu'on peut tout lui demander, que rien n'est impossible pour elle ! »

« Il existe une relation très forte entre le chien et son dresseur. L'un n'est rien sans l'autre ! » conclut Karina.