L'essentiel de l'INFORMATION Icone rubrique L'essentiel de l'Information

DERNIÈRE MINUTE

PP
imprimer
Partager
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Comportement

Une histoire de chiens et de facteurs !

Une bonne cohabitation entre les chiens et les hommes c'est une histoire d'éducation bien sur mais aussi de connaissance de l'autre. 

C’est une image d’Epinal ! Celle du facteur effrayé par le chien de la maison qui défend son territoire à coup d’aboiements ou parfois de dents… et qui ne sait pas comment réagir. Une situation qu’une direction de  La Poste de Touraine a décidé de prendre à bras le corps.

La morsure est la 3ème cause d’accidents du travail chez les agents de La poste, après les chutes et les accidents de la route. C’est un problème suffisamment grave pour que La Poste de Touraine prenne des mesures de prévention auprès de ses agents. Mais aussi auprès de ses clients.

 Depuis quelques jours, une vaste opération sur le « risque canin » à été lancée, qui va associer une information auprès des particuliers et une formation auprès des facteurs.

« Nous avons imprimé des milliers de cartes illustrées par Piem contenant des conseils pour réduire les risques d'agression », indique Nicolas Pélissier, directeur de la communication de La Poste Touraine-Berry. Les particuliers seront donc informés et responsabilisés.

La Poste fait aussi appel à une éducatrice canine / comportementaliste qui, à l'occasion d’un stage d’une demie journée dispensé à 60 postiers, apportera conseils, connaissances et astuces.

« Je leur explique d'abord le fonctionnement du chien et son langage, puis nous faisons des mises en situation. Il y a quelques règles de base à observer, comme ne jamais tourner le dos à un animal par exemple. », explique Delphine Cure.

C’est la deuxième année que les postiers de cette Direction de Touraine suivent cette formation/sensibilisation et les résultats sont probants : en 2013 il y avait eu 23 accidents « canins » à déplorer. Cette année, un seul ! Il n’y a donc pas de fatalité mais seulement une nécessité de faire passer de la connaissance et de la responsabilité.