L'essentiel de l'INFORMATION Icone rubrique L'essentiel de l'Information

DERNIÈRE MINUTE

Fotolia
imprimer
Partager
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Vétérinaire

Obésité : le mal du siècle pour nos compagnons ?

Une étude britannique met en évidence le très grand nombre d’animaux compagnie obèses et les risques que cela peut produire sur leur santé. La collective anglaise des aliments pour animaux de compagnie s’engage.

 

Ce n’est plus un mystère ni une surprise mais chaque étude permet d’enfoncer le clou davantage :

En Angleterre, 45% des chiens et 40% des chats sont concernés par le problème de l’obésité et ce chiffre est en très nette augmentation depuis 5 ans.

Comme les humains, nos animaux de compagnie sont donc touchés par le phénomène. A ceci près qu’ils n’en sont pas responsables. Les propriétaires que nous sommes sont en effet bien souvent enclins à trop ou mal nourrir leurs animaux (friandises, dépassement des rations, restes de repas, inactivité…).

Et cela ne s’arrête pas aux chats et chiens ! L’étude menée auprès de 1000 propriétaires et 200 vétérinaires révèle que 28% des lapins, cochons d’Inde et hamsters sont en surpoids, de même que 15 % des oiseaux !

L’étude a été conduite par l'Association des fabricants britanniques de nourriture animalière (PFMA, Pet Food Manufacturers' Association) pointe dons la responsabilité des propriétaires : 68 % d'entre eux ne respectent pas les conseils nutritionnels des professionnels.

Et beaucoup d’entre eux ne font pas faire d’exercice physique à leur animal ce qui permettrait d’atténuer grandement le problème.

«Il y a de véritables risques pour leur santé (diabète, maladies cardio-vasculaires…, comme pour celle des hommes», insiste un vétérinaire commentant l’étude.

Pour sensibiliser à cette question, la PFMA a lancé un hashtag sur Twitter (#getpetsfit), et des outils en ligne pour savoir déceler l’obésité chez son animal.

Afin desensibiliser les propriétaires, notamment à la taille de portions raisonnables, mais aussi les vétérinaires et étudiants.